lundi 6 avril 2020

Lien paroissial - Lundi Saint 6 avril



Calvaire à Bellevue
Salut, ô Christ, notre Roi : toi seul a pris en pitié nos égarements (antienne de l’Evangile).

·      - Chemin spirituel pour des confinés-cloîtrés :
Les antiennes quotidiennes des Evangiles de la semaine sont un chemin spirituel en elles-mêmes. L’antienne du jour indique que le Seigneur Jésus a pris en pitié les égarements de cette foule qui l’a acclamé lors de son entrée à Jérusalem pour le condamner quelques jours plus tard à une mort infâme. Et Jésus en croix priait son Père de leur pardonner cette faute car « ils ne savent pas ce qu’ils font » et pour se retourner vers le bon larron et répondre à sa demande de salut. Pour tous ceux-là , et chaque pécheur que nous sommes, pour le monde qui veut vivre sans Dieu, il est allé jusqu’au bout afin de vaincre définitivement le prince de ce monde, le menteur, diabolos.
Ainsi donc, la Miséricorde est l’expression parfaite de l’Amour du Père pour ses enfants et que son Fils Jésus manifeste au monde pour le sauver.

·   - La messe – pour les défunts de la famille Pancrazy, Caleja, Refalo – Les textes : Is 42,1-17 ; Ps 26 ; Jn12,1-11. Lire ici les textes de la messe du jour

Un repas est donné en l’honneur de Jésus chez Lazare, en sa présence et celle de ses sœurs. Comment imaginer l’ambiance de joie et la tension dramatique de ce moment ! En même temps, deux visions s’affrontent déjà : celle de Judas pour le monde en ses vanités et les disciples véritables, citoyens du ciel. La trahison se profile : où est l’argent, le diable rôde.

-Un témoignage de Marie Peugniez pour l’aumônerie à l’Ehpad de «Bellevue». Elle ne peut qu’intervenir seule, sans son équipe, ni la présence du Père Nestor.

« …J’ai la grâce de pouvoir être présente physiquement à Bellevue. Et j’essaie d’y être 'signe de la tendresse de Dieu, de la présence du Christ" …
Comment vit la maison de retraite ? Un peu curieusement puisqu’il n’y a pratiquement plus de résidents dans les couloirs ou de personnes extérieures à la maison. Il est difficile de prévoir comment les résidents réagissent… Certaines personnes m’étonnent. Mme X. disant ne pas être embêtée par ce confinement puisqu’elle regarde le sport à la télé et pourtant, elle ne peut pas aller jouer aux cartes tous les après-midis ! Mme Y. qui prend cela avec philosophie et garde le sourire, deux dames égales à elles-mêmes ne parlant absolument pas de ce qui se passe à l’extérieur. Ou une très ancienne résidente qui ne paraît pas gênée, elle regarde la télé ou dort. Mais d’autres résidents sont inquiets se demandant combien de temps cela va durer, quand ils reverront leur famille, etc.
Nous ne pouvons pas savoir comment ils vont tenir dans le temps. Comment vont être ces personnes, restant dans leur chambre sans aucun exercice physique ? Les personnes qui s’ennuient vont-elles garder assez d’espoir pour continuer à manger, vivre, etc ?

Toutes ces questions et d’autres inquiètent le personnel. Va-t-il y avoir des décès dans la maison ? Dans nos maisons ? Beaucoup de personnes doivent s’arrêter au moindre symptôme évoquant une contamination mais aussi à cause de leurs angoisses ou fatigues, ce qui entraîne de moins en moins de personnel disponible. C’est donc bien difficile mais comme souvent dans ces moments, la plupart des personnes se serrent les coudes. Ce qui donne une atmosphère étonnamment paisible, familiale par moment ou angoissée à d’autres. Cela varie un peu suivant les jours et même les moments du jour… ».
Suite à une demande d’un membre du personnel pour l’aider à prier dans la chapelle, j’ai proposé de m’y rendre les lundis et jeudis de 14h à 14h30 (et plus si besoin) pour écouter, prier avec ou être ensemble en silence. Vous pouvez, bien entendu, nous rejoindre dans la prière.

La direction des établissements de Bellevue et la prison ont accepté les rameaux bénis proposés par la paroisse. Merci pour les résidents.

-  Priez pour le repos de l’âme de cinq personnes issues des ehpad cette semaine.

- Merci Seigneur d’accueillir votre fidèle prière pour tous ceux qui suivent un traitement covid. Camille Lionet (sœur du P. Edouard) a été transférée en soins intensifs à la sortie du comas respiratoire, elle recommence à parler. La prière porte réellement ceux qui s’y confient et « s’y confinent ».

- PERSPECTIVES : la vie continue après covid : merci de nous transmettre (par ce blog, mail, tél. etc…) comment vous percevez et désirez l’après :

- Vos découvertes spirituelles en cette période
- Une nouvelle vision de la paroisse
- Votre mode vie à changer, vos relations aux autres…

Pour finir, l’oraison du jour : « Alors que notre faiblesse nous fait défaillir, accorde-nous, Dieu tout puissant, de reprendre haleine grâce à la passion de ton Fils unique ».

Bonne soirée,
P. Edouard, Nestor et Pierre

Aucun commentaire:

Publier un commentaire